Historique de la société Carl Zeiss.

L'atelier d'optique et de mécanique de précision créé en 1846 par Carl Zeiss dans la ville de Iéna connaît un succès immédiat et durable au cours de ses premières années d'existence. Utilisant les découvertes scientifiques d'Ernst Abbe, il étend progressivement ses activités de fabrication de systèmes optiques à l'échelle mondiale. Ce succès ne se dément pas pendant un siècle. Imposée au pays pour des raisons politiques après la Seconde Guerre Mondiale, la division de l'Allemagne a conduit la société Carl Zeiss à se scinder en deux.

Suite aux changements politiques survenus dans l'ancienne Allemagne de l'Est en 1989/90, les deux concurrents procèdent à leur réunification. Grâce à cette fusion, la société Carl Zeiss devient plus puissante qu'elle ne l'avait jamais été au cours de son histoire pourtant déjà jalonnée de succès. Aujourd'hui, le groupe ZEISS regarde avec confiance vers l'avenir et mise tout sur l'innovation.

Les débuts

Le 17 novembre 1846, un jeune mécanicien de 30 ans, Carl Zeiss, ouvre un atelier et un petit magasin au numéro 7 de la rue Neugasse. Fort de sa solide formation théorique, de son expérience et de ses relations avec les scientifiques et mathématiciens de l'Université de Iéna, Zeiss ne met que quelques mois à se forger une clientèle, qui lui demande de réparer des appareils et instruments scientifiques ou de les créer sur mesure. Il propose également des lunettes, des balances, des appareils de dessin, des télescopes, etc. En 1847, fort de son succès, Zeiss engage un assistant et un apprenti. Il loue également deux locaux situés au numéro 34 de la rue Wagnergasse. A partir de l'été 1847, Zeiss suit le conseil de son professeur, le botaniste Mattias Jacob Schleiden, et consacre toute son énergie à créer un microscope de base. En septembre 1847, il produit ses premiers microscopes à loupe.

Début 1850, les ateliers Zeiss, qui jouissaient déjà d'une bonne réputation auprès des utilisateurs de microscopes en raison de la qualité de leur travail, connaissent une recrudescence des demandes en matière d'instruments d'observation. A cette époque, les scientifiques et les médecins montrent un intérêt croissant pour les microscopes composés, qui sont les seuls instruments à leur fournir le degré de grossissement approprié. La recherche empirique utilisée dans le cadre de la construction des systèmes optiques est extrêmement longue à porter ses fruits, ce qui, dans un premier temps, dissuade Zeiss de construire ces instruments complexes. Il est en outre convaincu qu'il existe une méthode scientifique permettant de déterminer les éléments individuels des systèmes optiques. Cependant, à partir de 1857, la concurrence le pousse à utiliser la méthode traditionnelle pour construire des microscopes composés.

Premières années

La société Carl Zeiss, c'est d'abord une longue tradition de qualité : fondée en 1846 à Iéna par l'ingénieur du même nom, il s'agit au départ d'un atelier d'optique et de mécanique de précision.

A partir de 1872, les microscopes fabriqués à Iéna sont construits sur la base de calculs scientifiques, ce qui permet de considérablement améliorer leurs propriétés optiques. Cette avancée technologique, qui permet à la société d'accéder à la reconnaissance mondiale, est due au physicien et mathématicien Ernst Abbe. En 1876, ce dernier devient un assistant de l'atelier d'optique.

La théorie de la formation de l'image microscopique d'Abbe et la "condition sinusoïdale" qui porte son nom (valeur d’Abbe) sont à la base des systèmes optiques les plus performants.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus