Quelle est la différence entre des verres correcteurs individualisés et des verres traditionnels ?

Comment les lunettes peuvent-elles vous aider à retrouver une vision naturelle.

Vous pouvez dire si un verre ophtalmique est individualisé ou « standard » rien qu'en le regardant. Où la différence se situe-t-elle ? Quels porteurs de lunettes ont le plus à gagner s'ils portent des verres ophtalmiques optimisés individuellement ? MIEUX VOIR a posé cette question à Volker Gahr, chef de produit chez ZEISS Vision Care.

Quelle est la différence entre des verres correcteurs individualisés et des verres traditionnels ?

Volker Gahr, chef de produit chez ZEISS Vision Care

MIEUX VOIR : M. Gahr, qu'est-ce qui différencie les verres ophtalmiques individualisés des verres standards ?


Volker Gahr :
Eh bien, il est évident que même des verres de lunettes classiques sont individualisés dans une certaine mesure en fonction de chaque porteur. En effet, vous suivez malgré tout une prescription, en d'autres termes vous obtenez la puissance correcte du verre dans la position appropriée sur la monture sélectionnée afin de procurer une meilleure vision au porteur. Si un autre porteur devait porter ces lunettes, il est peu probable qu'il bénéficie d'une vision optimale, car son centrage n'est pas respecté. Lorsque nous nous référons à des verres « optimisés » individuellement, nous parlons vraiment de la prise en compte d'autres informations personnelles pertinentes concernant le porteur, en calculant les surfaces idéales des verres adaptés à ses besoins.

En général, l'ophtalmologiste réalise une réfraction et il prescrit des verres correcteurs.

 

Quels sont les verres requis ?

  • Verres unifocaux pour voir de loin
  • Verres unifocaux pour voir de près (par exemple, lunettes de lecture)
  • Verres progressifs
  • Quelle puissance dioptrique, quels cylindres spéciaux...


Lors de la prochaine étape, le porteur choisit une monture. Mais c'est vraiment de cette façon que la méthode de conseil se déroule. Il va de soi qu'un opticien qui conseillerait des verres standards va mesurer le point de centrage des deux yeux positionnés derrière la monture sélectionnée afin d'assurer une adaptation exacte. Les verres seront ensuite commandés auprès d'une entreprise comme ZEISS. Or, la position finale des verres devant les yeux du porteur, déterminée par la monture choisie, n'aura pas été prise en considération dans le calcul des verres.


MIEUX VOIR : La différence majeure des verres optimisés individuellement réside dans leur degré de personnalisation en fonction de la monture...


Volker Gahr :
C'est certainement une différence cruciale, bien que ce ne soit pas la seule. Plus ZEISS comprend comment un porteur de lunettes regarde à travers ses verres dans la monture sélectionnée, plus les verres peuvent être réalisés avec précision, si bien que le porteur finit par s'en servir de la manière la plus naturelle possible. Il bénéficie finalement d'une vision optique parfaite qui a été exactement ajustée selon ses besoins particuliers. Mais pour y parvenir, l'opticien doit déterminer au dixième de millimètre près d'autres paramètres individuels importants, en plus du point de centrage, c'est-à-dire l'endroit où le porteur accommode lorsqu'il regarde droit devant lui !


Par exemple, à quelle distance ses yeux tendent-ils à se placer par rapport à un livre ou à un écran d'ordinateur ? À quelle hauteur précise regardent-ils à travers les verres sur la monture choisie ? Comment l'inclinaison de la monture affecte-t-elle la vision du porteur ? Ce critère ne dépend pas seulement de la monture mais aussi de la forme du visage de la personne. Qu'est-ce que la distance verre-œil, c'est-à-dire la distance entre la surface postérieure du verre et le sommet de la cornée ? Que désigne la cambrure de la monture ? Les dimensions de la monture, la hauteur et la largeur des verres doivent être mesurées avec précision.

Vos verres s'adaptent à vous

Plus l'opticien calcule tous les paramètres avec exactitude, plus la conception du verre peut être optimisée avec précision par ZEISS. Pour garantir que la monture et les verres seront placés avec précision une fois sur le nez du porteur, la position de la monture est ajustée par l'opticien avant le calcul des données additionnelles.

MIEUX VOIR : La mesure de tous ces paramètres n'est-elle pas interminable ? Comment peut-elle être vraiment exacte ?

Volker Gahr : C'est là que la technologie entre en jeu. Le système de centrage ZEISS i.Terminal®2 utilise une caméra de haute technologie pour enregistrer des images objectives du porteur et de la monture tant de face que de profil. Le logiciel mesure ensuite toutes les données de centrage essentielles et il les sauvegarde dans un fichier. L'appareil i.Terminal® 2 évalue les paramètres au dixième de millimètre près et pourtant tout le processus de prise mesures ne prend que très peu de temps, même s'il délivre des données extrêmement précises s'appliquant aux principaux paramètres.

MIEUX VOIR : Comment obtenez-vous ainsi un verre optimisé individuellement ?

Volker Gahr : Toutes les données recueillies à l'issue de la réfraction, du centrage et, dans certains cas, de la mesure objective sont regroupées par l'opticien à l'aide de l'appareil i.Profiler®. Dès que toutes les caractéristiques sont clairement établies telles que le type et le matériau des verres, le type de traitement, la teinte ou le dégradé, les données sont envoyées à ZEISS. Les verres y sont alors calculés individuellement selon les spécifications de l'optométriste et fabriqués à l'aide d'une technologie de surfaçage de pointe dite « freeform ». ZEISS a été l'un des pionniers dans le développement de cette technologie et, encore de nos jours, nous nous efforçons sans cesse d'améliorer cette méthode de production de verres.

La technologie « freeform » permet de façonner des verres exactement d'après les spécifications exigées par le porteur de lunettes et la monture qu'il a choisie. Ce moyen restaure la vision la plus naturelle possible chez le porteur de lunettes et il génère les champs de vision les plus larges et les plus nets possibles à toutes les distances, notamment dans le cas de verres progressifs. À moins de réussir à harmoniser parfaitement la monture, les verres, les besoins visuels individuels et la forme du visage du porteur, une vision naturelle n'est pas toujours réalisable. S'il n'est pas parfaitement équipé, le porteur risque de devoir faire de grands efforts pour fusionner les images distinctes de chaque œil sous la forme d'une image unique cohérente. Il peut en résulter une mauvaise adaptation aux verres faisant souffrir le porteur de maux de tête et d'une contraction des muscles oculaires.

MIEUX VOIR : La qualité distinctive des verres progressifs dépend donc des paramètres individuels intégrés à chaque verre ?

Volker Gahr : Tout à fait. À titre de comparaison, imaginez que vous observez à travers un télescope. Vous regardez certes à travers une optique très élaborée, mais si vous ne placez pas le télescope à la bonne distance de votre œil, vous percevrez alors une image complètement floue. Ou imaginez-vous maintenant que vous regardez à travers le trou d'une serrure. Vous n'obtenez une vision nette et naturelle que si vous posez votre œil vraiment tout près du trou de la serrure. Vous pouvez montrer la différence de cette manière :

Gammes de verres progressifs

L'avantage d'un verre progressif optimisé individuellement tient au fait qu'il garantit une adaptation immédiate pour le porteur. Il va de soi que chaque porteur doit d'abord s'accoutumer à de nouveaux verres progressifs et le temps nécessaire pour y parvenir varie considérablement d'un cas à l'autre, mais il est possible de s'habituer à un verre progressif individualisé bien plus rapidement.

MIEUX VOIR : Une dernière question pour conclure : À quel type de porteur de lunettes les verres ophtalmiques optimisés individuellement vont-ils mieux convenir ?

Volker Gahr : D'une manière générale, tout le monde acquiert la meilleure solution possible en choisissant des verres ophtalmiques optimisés individuellement. Mais plus la prescription s'avère élevée ou complexe, plus les avantages se font sentir en termes de performances par rapport à des verres ophtalmiques classiques et plus la vision peut être nette et naturelle.

Les personnes rencontrant des problèmes de vision nocturne peuvent aussi recourir à notre technologie i.Scription® afin d'optimiser individuellement la puissance du verre pour la vision nocturne ou des conditions de faible luminosité. C'est important en particulier chez les personnes dont la prescription change effectivement lorsque leurs pupilles sont très dilatées. Il est possible de corriger les défauts visuels individuels en prenant des mesures additionnelles pour optimiser la puissance des verres.

Il existe toutefois de nombreux autres types de clients pouvant profiter également de verres ophtalmiques optimisés individuellement. Prenez les verres de bureau, par exemple. Cette application nous permet d'optimiser les verres en fonction des besoins professionnels de chaque individu, notamment dans les champs à mi-distance servant à travailler sur ordinateur et à accomplir des activités similaires. Il est primordial à cet égard de discuter de vos antécédents médicaux avec votre opticien pour qu'il cerne très bien vos besoins visuels individuels et comment les satisfaire au mieux.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus