Bifocal Lenses

Verres bifocaux

Comment les verres bifocaux sont produits : découvrez ce qui différencie la production des verres bifocaux organiques ou minéraux.

1. Minéral

Le verre bifocal minéral

Le verre bifocal minéral

Pour produire des verres bifocaux minéraux, un palet et une « pastille » sont nécessaires.
La pastille circulaire consiste en deux segments présentant des indices de réfraction différents. La partie supérieure de la pastille, appelée « couronne » possède le même indice de réfraction que le verre de base, c'est-à-dire que le segment de vision de loin, tandis que la partie inférieure, à savoir le segment de vision de près, présente un indice de réfraction plus élevé.
Au niveau des surfaces du bord de séparation visible ultérieurement, les deux segments sont doucis avant d'être fusionnés définitivement dans un four. La face arrière de la pastille est ébauchée et polie. La couronne de la pastille a pour fonction de protéger le bord de séparation du segment de vision de près, lorsque la pastille est fraisée, et de compléter le segment de vision de loin au-dessus du segment de vision de près.

Production des verres bifocaux

Fabrication des verres bifocaux minéraux à l'aide de la technique internationale

Production des verres bifocaux

Technique internationale
Dans ce procédé, une cavité circulaire est meulée dans la surface avant du segment de vision de près et elle est ensuite polie. Le segment présente le rayon de courbure requis pour l'addition.
La pastille est placée dans la cavité du verre de base et l'ensemble passe alors dans un four de fusion pendant une période durant env. 4 heures et demie. Selon le type de verre en présence, la température peut s'élever de 670 °C à 760 °C. La pastille prend une consistance « pâteuse » et elle fusionne avec le verre de base.

Pressing technique

Dans le procédé de pressage, la pastille est enfoncée sous haute pression dans le verre de base chauffé au rouge

Technique de pressage
Un verre de base avec des surfaces planes est utilisé pour cette technique. Dans ce cas, la face arrière de la pastille détermine l'addition. Le verre de base est chauffé au-delà de son point de ramollissement, puis la pastille froide est enfoncée dans le verre de base chauffé au rouge à l'aide d'un dispositif de pressage. La pression requise pour ce procédé correspond à un poids d'environ six tonnes.

Après le refroidissement, la pastille et le verre de base restent définitivement fusionnés. La couronne de la pastille est à présent totalement invisible, car elle se fond dans le verre de base pour former un bloc de verre homogène. La partie saillante de la pastille est enlevée par fraisage. Le palet bifocal en résultant est alors meulé et poli sur ses deux faces avant et arrière, puis il reçoit un traitement.

afficher
masquer

2. Organique

Le verre bifocal organique

Moule pour la production des verres bifocaux organiques

Le verre bifocal organique

Pour produire des verres bifocaux organiques, une cavité ayant la forme du segment est réalisée dans la face arrière concave de la matrice de moulage. Autrement dit, le moule présente le segment courbe et le bord du segment palpable, typiques des verres bifocaux organiques. Il est possible de parvenir à la puissance dioptrique du segment en augmentant la courbure de la surface et non en employant un matériau d'un indice de réfraction supérieur comme pour les verres bifocaux minéraux.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus