Fitting ZEISS Lenses

Ajustement des verres ZEISS

Afin de garantir un confort de port optimal, une procédure d'ajustement précis doit être suivie pour chaque type de verre. Les recommandations pour le centrage des verres ZEISS tiennent copte des exigences de centrage respectives, de l'exigence du centre de rotation, et de l'exigence du champ de vision.

Animations sur les mécanismes de la vision : Vos verres s'adaptent à vousnses

1 Ajustement anatomique

Ajustement anatomique

Après l'ajustement anatomique préliminaire des lunettes, la monture choisie devra être

  • ajustée à une distance vertex cornéenne comprise entre 12 et 16 mm et
  • afficher un angle pantoscopique (inclinaison) compris entre 8 et 12 degrés.

 

Si ce n'est pas spécifié individuellement pour des verres personnalisés, les verres ZEISS sont conçus pour ces paramètres. Il n'est pas toujours possible d'observer ces valeurs recommandées en raison des conditions anatomiques particulières ou d'une forme de lunettes inhabituelle. L'opticien devra tenir compte de cela dans la réfraction dans la commande des verres.

2 Centrage latéral

Centrage latéral des verres ZEISS sans puissance prismatique

Centrage latéral des verres ZEISS sans puissance prismatique

Centrage latéral des verres ZEISS sans puissance prismatique

La distance de centrage doit correspondre à la distance interpupillaire pour la vision de loin du patient (distance PD).
Cela s'applique à tous les verres ZEISS :

  • Verres unifocaux pour la vision de loin et de près
  • Officelenses, les verres de proximité
  • Verres progressifs
  • Les verres bifocaux et trifocaux sont de pratique courante pour utilisation des hauts de segment comme points de référence pour le centrage latéral. Chacun d'eux est marqué à une distance de 2,5 mm sur le nez depuis la distance PD.

3 Centrage vertical

Centrage vertical des verres ZEISS

1 Position naturelle de la tête
2 Position de la tête pour le marquage du centrage vertical conformément à « l'exigence du centre de rotation » (plan de la monture perpendiculaire)

Centrage vertical des verres ZEISS

Verres unifocaux et verres de bureau
« L'exigence du centre de rotation », c.-à-d. que le verre est centré lorsque son axe optique suit le centre optique de rotation de l'œil, doit être observée pour l'ajustement des verres unifocaux et verres de bureau. Il existe deux manières permettant de déterminer le centrage vertical :

  • Le patient lève la tête jusqu'à ce que le plan de la monture soit perpendiculaire. Les centres sont alors marqués, avec les yeux du patient dans la direction visuelle zéro (regardant trop devant).
  • Avec la tête et le corps du patient dans une position naturelle, les positions des centres pupillaires sont marquées pour la direction visuelle zéro (regardant trop devant).

La règle bien connue s'applique alors : déplacer le point de centrage optique vers le bas de 0,5 mm pour chaque degré d'inclinaison (angle pantoscopique) de la monture, en commençant par le point visuel zéro.

Pour les verres Officelens de ZEISS, le cercle de mesure de la vision de près doit être laissé totalement intact. En d'autres termes, la hauteur de centrage minimale doit être d'au moins 18 mm, mesurée depuis le bord inférieur de la monture.

Centrage vertical des verres multifocaux ZEISS

Centrage vertical des verres progressifs de ZEISS, verres bifocaux et trifocaux avec la tête et le corps du patient dans une position naturelle

Centrage vertical des verres multifocaux ZEISS

Verres progressifs
Pour le centrage des verres progressifs, les positions des centres pupillaires du patient sont marquées dans la direction visuelle zéro (regardant trop devant), avec la tête et le corps du patient dans une position naturelle. Afin de garantir la convivialité de la puissance de lecture, la hauteur minimale entre la croix de centrage et le bord inférieur de la monture doit être d'au moins 23 mm pour tous les verres progressifs.

 

Verres bifocaux et trifocaux
Pour les verres bifocaux la hauteur du bord inférieur de l'iris est marquée, et pour les verres trifocaux la hauteur du bord inférieur de la pupille est marquée. Le marquage indique la hauteur du haut du segment, conformément à laquelle les verres sont insérés dans la monture. Les exigences personnelles du patient doivent toujours être prises en compte pour la détermination de la hauteur des portions de la vision de près.
Afin de garantir u champ visuel binoculaire optimal, les différentes hauteurs résultant des conditions anatomiques particulières doivent être prises en compte.

afficher
masquer

4 … avec puissance prismatique

Centrage des verres ZEISS avec puissance prismatique

Centrage des verres ZEISS avec puissance prismatique

Pour les prescriptions prismatiques, les points de centrage déterminés doivent être déplacés de 0,25 mm par 1 cm/m dans la direction opposée à la base du prisme. Cela tient compte du mouvement des yeux dans les verres prismatiques.

Centrage PD des verres ZEISS avec puissance prismatique

Centrage PD des verres ZEISS avec puissance prismatique

Chez l'opticien
Si la monture d'essai n'est pas utilisée pendant la réfraction pour prendre en compte le prisme, le terme « centrage PD » est alors utilisé. Si c'est le cas, non seulement la procédure mentionnée ci-dessus (0,25 mm par 1 cm/m dans la direction opposée à la base du prisme) doit être exécutée, mais la commande des verres devra être accompagnée d'un commentaire signalant que le centrage PD a été effectué, mais que le prisme n'a pas été pris en compte. Cela est nécessaire, car non seulement les prismes correctifs, mais aussi les effets prismatiques des verres d'essai sphériques et cylindriques, sont efficaces pendant la réfraction si la monture d'essai n'est pas réinitialisée en conséquence.

 

Chez ZEISS
ZEISS tient alors compte de cela lors des phases de calcul et de production des verres. Il est possible d'attribuer un code spécial aux clients, qui indique à ZEISS que toutes les commandes de verres prismatiques sont établies sur la base du centrage pupillaire, ce qui évitera de joindre un commentaire à la commande des verres.

Centrage de la formule des verres ZEISS avec puissance prismatique

Centrage de la formule des verres ZEISS avec puissance prismatique

Chez l'opticien
Dans le « centrage de la formule », la monture d'essai est réinitialisée de 0,25 mm par 1 cm/m pendant la réfraction. Pour le centrage des verres pendant le lustrage, la règle ci-dessus (0,25 mm par 1 cm/m dans la direction opposée à la base du prisme) s'applique aussi.

 

Chez ZEISS
Si aucun commentaire n'est joint à la commande, ou si aucun code de « centrage pupillaire » n'a été attribué au client, ZEISS supposera, pour les phases de calcul et de production des verres, que le « centrage de la formule » a été effectué.

 

Espace opticiens
Afin de garantir une production précise de verres prismatiques pour des cas particuliers, il est conseillé de noter tous les détails des paramètres utilisés pendant la réfraction sur le formule de commande spéciale de ZEISS. Les cas particuliers comprennent, par exemple, une puissance dioptrique élevée en conjonction avec une puissance prismatique élevée, ou des situations de réfraction dans lesquelles ni le centrage pupillaire, ni le centrage de la formule n'ont été effectués.

afficher
masquer

5 … avec i.Terminal 2

Centrage avec i.Terminal 2

Centrage avec i.Terminal 2

Le système d'ajustement i.Terminal 2 assisté par ordinateur peut être utilisé pour déterminer toutes les données de centrage avec une précision extrême à l'aide de deux images vidéo, avec la tête et le corps du patient dans une position naturelle. La position correcte des points de centrage est calculée et affichée sur la base de l'exigence de centrage applicable, de la puissance dioptrique, et du type de verre.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus