Cataracte modérée à dense

Tout ce que vous devez savoir sur les opérations, les traitements et les mesures préventives

Votre vision diminue sans cesse et un épais nuage apparaît devant vos yeux jusqu'à ce que vous ne puissiez plus voir qu'à travers un épais brouillard : si la cataracte est une maladie oculaire grave en l'absence de traitement, elle peut désormais être soignée en toute sécurité par une opération de routine et donc vous rendre la vue. MIEUX VOIR vous explique : quelles sont les méthodes chirurgicales et les traitements disponibles et quelles sont les meilleures façons de s’en prémunir ?

Jusqu'à présent, la cataracte ne peut pas se soigner avec des médicaments. La chirurgie est quant à elle une option de traitement viable : le cristallin opacifié est remplacé par un cristallin artificiel (connu sous le nom de lentille intraoculaire) en acrylique ou en silicone.

Même si cela ressemble à une opération lourde, c'est en fait l'une des plus sûres et elle est fréquemment réalisée pour traiter la cataracte. En fait, c'est l'opération la plus courante réalisée aujourd'hui. Le patient et le docteur discutent de la date de l'intervention chirurgicale. Le facteur principal ici est de savoir combien le cristallin opacifié nuit à la vie du patient. Les premiers signes de cataracte sont des défauts visuels ressemblant à un brouillard et une plus grande sensibilité à la lumière. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des symptômes typiques apparaissent comme des couleurs et des contrastes plus ternes, des problèmes de vue à la tombée de la nuit ou de faibles conditions de luminosité, un éblouissement plus important et une plus grande difficulté à s'adapter à la lumière et à l'obscurité. Avec la cataracte, l'opacification se produit habituellement lentement et sur plusieurs années ce qui explique que les patients ne se rendent habituellement chez un docteur qu'une fois qu'il est trop tard. Si les cataractes sont génétiques, la chirurgie est recommandée sans plus attendre pour rétablir la vision des patients aussi vite que possible et pour réduire le risque de lésion permanente. La cataracte liée à l'âge requiert également une intervention chirurgicale sans délai. Si elle n'est pas traitée, la cataracte peut entraîner la cécité. Lisez la suite pour en savoir plus sur les chirurgies de la cataracte et leur prévention.

Cataracte : qu'implique l'acte chirurgical ?

Cataracte : qu'implique l'acte chirurgical ?

La chirurgie de la cataracte est réalisée normalement sous forme de procédure ambulatoire. Une anesthésie locale est tout d'abord administrée dans la zone touchée, soit par des gouttes oculaires, soit par injection. Il est rare de pratiquer une anesthésie générale et elle n'est généralement administrée qu'à des enfants ou dans des cas spécifiques comme lorsque le patient a une forte toux. Une fois que l'anesthésie fait effet, le docteur commencera à enlever le cristallin opacifié de l'oeil le plus touché et « ancrera » le nouveau cristallin artificiel dans l'oeil. L'intervention chirurgicale sur le deuxième oeil sera réalisée ultérieurement et uniquement après la guérison et le fonctionnement parfait du premier oeil. Pour que l'ophtalmologiste sélectionne un cristallin artificiel approprié, il doit mesurer précisément l'oeil touché. C'est la seule façon de garantir que l'opération pourra être réalisée sans complication et que le patient pourra alors voir aussi bien que possible avec le nouveau cristallin. Dans le monde, plus de 75 % de toutes les opérations de la cataracte sont effectuées à l'aide d'équipement médical ZEISS. Le traitement de la cataracte comprend de nombreuses étapes différentes et plusieurs types d'appareils : du diagnostic aux soins de suivi. ZEISS offre les produits et solutions appropriés pendant toute la procédure pour aider les médecins à traiter la cataracte.

Quelles sont les chirurgies disponibles ?

Lisez pour découvrir tout sur les pratiques chirurgicales standard pour le traitement de la cataracte. Cliquez ici si vous aimeriez en savoir plus sur la structure et les le fonctionnement des yeux.

Il y a actuellement deux procédures chirurgicales disponibles pour traiter cette maladie : extraction extracapsulaire de la cataracte (EEC) et extraction intracapsulaire de la cataracte. La plus courante des deux est la chirurgie extracapsulaire. C'est là que le « montage naturel » du cristallin ou de la capsule du cristallin reste intacte. Le cristallin est retiré, mais sa « paroi arrière » est intacte. L'avantage de cette méthode est que le nouveau cristallin artificiel peut être ancré plus fermement dans l'oeil. Il y a trois façons possibles de réaliser l'extraction extracapsulaire de la cataracte : la phacoémulsification, la chirurgie de la cataracte avec un laser femtoseconde et l'EEC manuelle.

Extraction intracapsulaire de la cataracte

L'extraction intracapsulaire de la cataracte est devenue obsolète. Elle était réalisée jusque dans les années 1960 avant d'être remplacée par l'extraction extracapsulaire de la cataracte. L'extraction intracapsulaire de la cataracte implique que le cristallin opacifié (et sa capsule) soient complètement retirés de l'oeil. Cette technique est normalement assez risquée et n'est réalisée que dans des cas exceptionnels, par exemple quand d'autres méthodes sont impossibles pour des raisons médicales.

Phacoémulsification

La phacoémulsification est la façon la plus courante de traiter la cataracte. Suite à l'anesthésie, une petite incision (deux à trois millimètres) est faite et une sonde à ultrasons est insérée dans l'oeil. La sonde utilise les ondes à ultrasons pour désintégrer le cristallin opacifié et les pièces sont retirées par aspiration. Le chirurgien applique ensuite délicatement le cristallin artificiel pliable personnalisé dans l'oeil par la petite incision. Il n'y a pas besoin de points de suture : l'incision est si petite qu'elle guérira d'elle-même.

Chirurgie de la cataracte avec un laser femtoseconde

La chirurgie de la cataracte utilisant un laser femtoseconde est considérée comme la procédure la plus précise et la plus "douce" disponible à l'heure actuelle. L'incision, la désintégration et le retrait du cristallin sont tous réalisés à l'aide d'un laser assisté par ordinateur, le laser femtoseconde. Son nom vient des impulsions lumineuses qu'il émet dont la longueur est de l'ordre des femtosecondes. Les femtosecondes sont incroyablement courtes – une femtoseconde correspond à 0,000000000000001 fois la longueur d'une seconde normale. Le laser n'entre en contact avec le tissu que pour une fraction de seconde ce qui garantit un fonctionnement aussi doux que possible. La chirurgie de la cataracte réalisée à l'aide du laser femtoseconde ne convient pas aux patients dont le cristallin est très dur en raison d'un stade avancé de la maladie.

EEC manuelle

Comme son nom l'indique, l'extraction extracapsulaire manuelle de la cataracte est réalisée à la main, c'est-à-dire sans laser ni ultrasons. Le chirurgien fait une incision qui est ensuite suturée. Cette suture entraîne la contraction et l'inflexion de la cornée. Le processus de guérison avec l'EEC manuelle prend plus longtemps et présente un plus grand risque d'inflammation. Ce type de chirurgie est donc uniquement réalisé dans des cas exceptionnels, par exemple sur des patients présentant une cataracte avancée afin de protéger la cornée ou si le cristallin est si dur qu'il ne peut pas être liquéfié et retiré d'un seul tenant.

Après l'intervention : que dois-je garder à l'esprit ?

Après l'opération de la cataracte, le patient sera normalement renvoyé directement chez lui. Si l'intervention est réalisée en service interne, les patients seront normalement gardés en observation pendant deux à trois jours. Comme avec la plupart des traitements oculaires, un bon suivi médical est absolument primordial. Après la chirurgie, le patient aura besoin de porter un pansement imprégné d'onguent pendant au moins 24 heures pour protéger et soigner l'oeil. Des gouttes oculaires antibiotiques et anti-inflammatoires seront également prescrites pendant quatre semaines maximum. L'ophtalmologue surveillera le processus de guérison à intervalles réguliers. Les patients doivent respecter les points suivants après une chirurgie de la cataracte :

  • Ne pas se frotter les yeux ni appliquer de pression sur les yeux
  • Prendre les médicaments prescrits suivant la posologie
  • Se rendre à tous les rendez-vous de suivi
  • Éviter de faire du sport et de participer à toute autre activité physique, notamment les premiers jours suivant l'opération
  • Ne pas laisser d'eau, de shampooing ou de savon entrer en contact avec l'oeil
  • Ne pas aller au sauna ou à la piscine

Même s'il n'y a aucune garantie, si le patient ne présente pas d'autre maladie oculaire que la cataracte, il est fort probable que cette intervention chirurgicale lui permettra de récupérer complètement sa vision. En d'autres termes, les patients n'auront plus besoin de porter des lunettes ou des lentilles de contact pour voir correctement. Leur vision sera nette dès qu'ils enlèveront leurs bandages le jour suivant. D'ailleurs, si le patient souffre d'autres maladies oculaires ou troubles visuels, ils doivent être corrigés après l'intervention chirurgicale avec l'aide visuelle appropriée.

Comment prévenir la cataracte ?

Veuillez noter que les causes de la cataracte n'ont pas toutes été découvertes. En fonction de la cause, la cataracte peut être traitée de différentes façons. La cataracte liée à l'âge est une partie naturelle du processus de vieillissement ; il est impossible de prévenir ce type de cataracte. La même remarque s'applique à la cataracte héréditaire. Une infection comme la rougeole pendant une grossesse peut également causer la cataracte du bébé à naître. En vous vaccinant contre la rougeole, vous pouvez donc éviter à votre futur enfant de contracter la cataracte. Le meilleur moyen est de vérifier votre carnet de vaccination avant de tomber enceinte ou dès que vous savez que vous êtes enceinte et de vous faire vacciner en conséquence.

Il n'y a pas d'autres moyens efficaces de prévenir la cataracte que d'éviter certains facteurs augmentant le risque de développer une cataracte. Cela comprend :

  • Fumer et boire de l'alcool : il a été prouvé que fumer était un facteur aggravant de la cataracte. Le fait d'arrêter de fumer (ou de ne pas fumer du tout) peut aider à prévenir la cataracte. La même remarque s'applique à la consommation excessive d'alcool.
  • Diabète : le diabète est un autre facteur de risque. Des mesures clés pour prévenir des diabètes sont un régime équilibré, une activité sportive régulière et un sommeil suffisant. Si la maladie a déjà été diagnostiquée, elle doit être traitée sans délai.
  • Blessures oculaires : les lésions de l'oeil augmentent également le risque de souffrir de la cataracte. Ce risque d'endommager l'oeil peut être néanmoins réduit par le port de masque à chaque tâche dangereuse (comme le perçage ou le polissage).
  • Radiation UV : pour éviter des dommages venant des rayons UV, vous devriez toujours porter des lunettes avec une protection UV, notamment si vous êtes en vacances, dans un salon de bronzage ou encore à la montagne. Une paire de lunettes de soleil ou un masque de ski contribue énormément à protéger vos yeux et réduit efficacement le risque de souffrir de cataracte. Veuillez noter que la lumière UV et les rayons UV représentent également un risque les jours nuageux. Assurez-vous de toujours protéger vos yeux et votre peau des rayons UV, même par temps gris.
Mon Profil Visuel Déterminez vos habitudes visuelles personnelles maintenant et trouvez votre solution de verre individualisée.
Trouver un opticien ZEISS près de chez vous

Articles afférents

Quelles lunettes de soleil pour votre activité préférée ? Il y a une paire de lunettes de soleil parfaite pour chaque occasion

Santé + prévention 27-juil.-2018

Balises : Lunettes solaires

Protection anti-UV et anti-éblouissement Quelle est la différence ?

Santé + prévention 06-juil.-2018

Balises : Lunettes solaires

Protection anti-UV dans la vie de tous les jours Les vitres, les vêtements et les lunettes : qu'est-ce qui bloque les rayons UV ? Qu'est-ce qui ne la bloque pas ?

Santé + prévention 28-mai-2018

Balises : Lunettes solaires

Quand avez-vous besoin de protéger vos yeux de la lumière UV ? Protection anti-UV optimale pour toutes les saisons

Santé + prévention 28-mai-2018

Balises : Lunettes solaires

Produits associés